Traitement commande 24h  l  Livraison Colissimo  l  Lundi au vendredi / 9h-18h  l Une équipe à votre service
Une question ?  l  Actualités  l  Qui sommes-nous ?  l  Mentions légales  l  Avis clients  l  Revendeurs (ses)  l  Quelques réalisations  l  Nos services  l  Conseils de pose  l Plan d’accès
Mise à jour mars 2019  l  Graphicarts 2008-2019  l 52, rue d’Émerainville 77183 Croissy-Beaubourg  l 01 64 11 92 09  l  agencegraphicarts@gmail.com
Accueil
Accueil  l  Contact  l  Plan du site
01 64 11 92 09  l  agencegraphicarts@gmail.com
Lettres adhésives  l  Vinyles dépolis l  Vitrines  l  Décoration l  Stickers l  Signalétique  l  Imprimerie  l  Tous les produits
signaletique-directionnelle-adhesive.jpg

Mettre en place une signalétique adaptée

Principe


Orienter, diriger, informer, identifier, sont les quatre grands principes d’une signalétique réussie. La loi du 11 février 2005 impose un objectif d’accessibilité de tout à tous et de conception universelle et de fait implique une plus grande visibilité, lisibilité, perception et compréhension des espaces de vie, d’accueil et de travail. La signalétique fait partie des dispositifs et outils à mettre en place au sein de la chaîne du déplacement. Elle fera appel à un grand nombre de compétences et mettra en oeuvre de multiples techniques.


“La signalétique est une nécessité de la communication interne et externe à un ERP (établissement recevant du public), sans oublier le traitement des interfaces entre ERP, transports et espaces publics, ce qui assure la continuité de la chaîne du déplacement” (AFNOR BP P 96-104).

Design, contenu, implantation


Il est essentiel d’assurer la compréhension et la lisibilité de toute signalétique.


Il ne faudra jamais déroger à quelques principes de base qui devront au minimum intégrer tous les paramètres suivants :


–   Les informations sont concises, simples et utilisent en priorité les symboles graphiques et pictogrammes normalisés lorsqu’ils existent. C’est le principe du “facile à lire, facile à comprendre”.


–   Les polices de caractères seront choisies avec soin pour leur grande lisibilité et seront utilisées sans exception tout au long du parcours.


–   Il en va de même pour les couleurs utilisées qui devront être cohérentes tout au long du cheminement, sans oublier l’exigence des contrastes de couleurs.


–   La signalétique horizontale pourra comporter simultanément une information visuelle, tactile, podotactile et sonore.


–   Les cheminements doivent règlementairement rester libres de tout obstacles. La signalétique verticale doit donc être positionnée en-dehors de celui-ci.


–   La signalétique verticale peut comporter simultanément une information visuelle, tactile (relief positif et braille) et sonore.


–   Pour rendre l’information accessible à tous, chaque type de signalétique doit être positionnée de manière optimale en fonction de sa nature.


L’information en braille n’est pas une obligation, mais dans certain cas, elle est fortement recommandée afin de permettre aux personnes déficientes visuelles d’accéder à l’information “utile”. Pour un certains nombre de cas, comme par exemple les numéros de chambres d’hôtels, les numéros d’étage sur les paliers d’ascenseurs et d’escaliers, les commandes des cabines d’ascenseur ou encore les toilettes, l’information en braille sera utile.

Type et tailles des caractères


Il est essentiel de privilégier la clarté du message par rapport à la quantité. Il faudra donc alléger l’information et utiliser un texte aussi si simple que possible dans sa forme. Exemple : “service communal du cadastre” sera avantageusement remplacé par “cadastre”.


On privilégiera les polices de caractères à structure simple, composées de lettres « bâton » sans fioriture, comme : Arial, Helvetica, Univers, Verdana…


L’utilisation de la majuscule en début de mot, dans des structures simples, est fortement recommandée. Exemple : Sortie, Sortie de Secours, Services Techniques…


La hauteur des caractères dépend de la distance de lecture. Exemple : pour une information d’orientation à une distance de 5 m, la hauteur minimale sera de 7,5 cm mais les professionnels recommandent 14 cm. À une distance de 1 m, elle sera de 1,5 cm avec une recommandation de 2,8 cm. À défaut de pouvoir fournir l’information sur les supports informatifs usuels, la taille des caractères doit être au minimum de 4 à 6 % de la distance de lecture.


Pour en savoir plus : “Accessibilité aux personnes handicapées – Signalétique de repérage et d’orientation dans les établissements recevant du public”, référentiel AFNOR BP P 96-104 de janvier 2014.

Contraste


Le contraste de couleurs est absolument nécessaire pour un bon repérage et une bonne lecture de l’information. Un contraste minimum de 70% est utile entre l’objet de signalétique et son environnement ou support. Il en sera de même entre le texte informatif et son support.


Les couleurs devront être judicieusement utilisées afin de permettre ce contraste visuel.


Ce contraste visuel sera complété par certains éléments de signalétique en relief positif permettant un repérage et une lecture tactile de l’information. Ainsi les pictogrammes normalisés, les numéros et certains mots seront en surépaisseur afin de permettre leur compréhension par les personnes déficientes visuelles.


Règle de calcul :


Contraste (%) = (i1 – i2) / i1 x 100 (70% minimum requis)

i1 = indice de réflexion de la lumière de la couleur pâle

i2 = indice de réflexion de la lumière de la couleur foncée

Positionnement de l’information


La loi 2005 ne spécifie pas de hauteurs d’implantation pour les éléments de signalétique mais donne des hauteurs pour l’implantation des équipements et dispositifs de commande et parle de vision et de lecture en position « debout » comme en posi­tion « assis ».


L’aire tactile allant de 0,90 m à 1,30 m de hauteur est surtout destinée aux dispositifs de commande de type interrupteurs, prises, poignée, plan ou signalétique horizontale en relief etc.


L’aire visuelle permettant la mise en place de la signalétique verticale de proximité se situera entre 1,30 m et 1,60 m de hauteur. On y trouvera par exemple, les numéros d’étage, de bureaux, de chambres, la signalétique des sanitaires, le fléchage etc.


Une signalétique en drapeau ou suspendue ne devra jamais être disposée sous 2,20 m de hauteur.


A noter que si le texte braille est séparé du support visuel, on le placera à hauteur des poignées de porte ou mains courante ou interrupteurs. Dans le cas où il est placé sur la signalétique visuelle, on le positionnera de préférence dans l’aire visuelle pour une lecture tactile plus confortable.


La disposition des informations doit être étudiée selon l’établissement, les éléments structurels supports, et appelle au bon sens, à la logique et à la recherche d’un confort d’usage maximum.


Pour aller plus loin, vous pouvez également consulter :


Pour vos marquages adhésifs, pensez à Graphic’Arts !

N’hésitez pas à nous contacter au 01 64 11 92 09 ou sur agencegraphicarts@gmail.com


Pourquoi doit-on utiliser signalétique adhésive ?

La signalétique d'une entreprise ou d'un magasin est essentielle pour localiser, informer, signaler, orienter, guider le visiteur ou le client à travers votre espace professionnel.

La signalétique est un des éléments importants de la communication visuelle d’une entreprise.